2 juillet - 15 août 2017 

Ordinaire du désastre 

permanence de la joie

de l’Épopée de Gilgamesh (6000 ans)

à l’anthropocène mégafestive (aujourd’hui)

en passant par Fukushima (hier)

Après de nos flèches perçons le ciel en 2015,

puis DESTINées en 2016,

la Maison Laurentine présente cette année

Ordinaire du désastre / permanence de la joie

Nous voulons célébrer la joie, la pensée et le combat contre les entreprises de destruction.

De la catastrophe sociale qui désintègre le monde aux effets dévastateurs des inconséquences humaines en passant par les tentations totalitaires qui sapent les espoirs démocratiques nous n’avons, en théorie, que des raisons de nous inquiéter. 

Ici, nous sommes conviés à affronter les tourments du moment en compagnie de ceux (artistes, auteurs et visiteurs) qui, unis dans un même élan, 

partagent les fragilités comme les beautés de notre humaine condition.