RÉSIDENCE DE TERRITOIRE 2019 / YORIS VAN DEN HOUTE

Yoris Van den Houte, scénographe

 

Quatre groupes d'habitants ont été concernés par les questions de scénographies développées par Yoris Van den Houte :

 

- les 55 musiciens amateurs de l'Orchestre Harmonie de Chaumont

- les 20 chanteurs amateurs de la Chorale Noire Pointée de Chateauvillain

- les 4 musiciens du groupe rock "chinese dog" de Chaumont

- les 5 participants de l'atelier "geishas".

Avec chacun de ses groupes Yoris a présenté les grands principes de la scénographie d'un spectacle incluant la présence du public à l'intérieur même de l'espace de représentation :

- interactions entre les différentes formes d'expression artistique (musique d'orchestre + chants + performances, etc.),

- interactions entre le "spectacle vivant" et les dispositifs multimédias (comment une action peut en même temps être projetée en vidéo multi-écrans et se dérouler dans l'espace scénique,

- utilisation des dispositifs lumineux, sonores, des effets spéciaux,

- maitrise des déplacements dans l'espace scénique, interaction entre les différentes actions se déroulant simultanément en différents lieux de l'espace scénique

- interactions en temps réel entre les "artistes" et le public.

 

Tous ces niveaux d'interaction impliquant la nécessité de conjuguer en permanence l'exécution de sa propre partition tout en restant ouvert et disponible aux apports des autres intervenants artistiques, comme des réactions du public.

Cet aspect "être soi-même" au milieu des autres, participer à la réalisation d'un spectacle total ou le tout est plus grand que les prestations individuelles ou les prestations habituelles de son propre groupe a été perçu par les participants comme le bénéfice principal de l'expérience et a été relevé dans toutes les réunions de synthèse.

 

Un autre aspect a été relevé par les participants : la compréhension des enjeux multiples et du potentiel de la complémentarité entre différentes pratiques artistiques va faire évoluer les pratiques, parfois un peu routinières, des différents groupes en leur donnant l'envie de prendre de nouveaux risques en intégrant d'autres techniques et d'autres médias :

- intégrer de la danse dans le chant choral

- intégrer des vidéos dans la musique d'orchestre

- intégrer les effets spéciaux dans la danse classique

- etc.

 

Au final chaque participant a exprimé une satisfaction très au delà des attentes de départ et sa volonté de se rendre disponible pour de nouvelles expériences de cette nature.